Publiée le

La CDEVR dévoile son rapport annuel 2020

La Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR) a dévoilé aujourd’hui son Rapport annuel 2020. Lors d’un point de presse, le directeur général, M. Vincent Guay, accompagné des coordonnatrices et coordonnateurs des différents secteurs d’activités ont présenté les faits saillants de cette année pour le moins exceptionnelle.
La CDEVR dévoile son rapport annuel 2020

rapport annuel

D’entrée de jeu, M. André Bellavance, président de la CDEVR et maire de Victoriaville, a souligné l’implication des acteurs de développement économique régional. "Je salue le travail du conseil d’administration, de l’équipe et des collaborateurs dévoués qui se sont rapidement mobilisés et mis en mode action pour soutenir nos entreprises. La résilience dont font preuve les gens d’affaires de Victoriaville et sa région est digne de mention", a-t-il affirmé.

Alors que les plans d’action étaient finalisés et qu’une année prometteuse se dessinait, tout fut chamboulé en raison de ce que l’on sait : la pandémie de COVID-19. Dès le début, la CDEVR a agi comme acteur de soutien de première ligne pour les entreprises impactées. Elle a été mandatée par la MRC d’Arthabaska (MRCA) pour gérer le programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) du gouvernement québécois. Puis, à l’automne, son volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM). L’équipe de la CDEVR a dû absorber un volume additionnel de demandes d’aide comparable à celui qui prévaut pour deux années normales. Pour lui venir en aide, la MRCA a rendu disponible du personnel de son équipe de soutien administratif. "La collaboration qui caractérise si bien notre région a été profitable pour arrimer les différents programmes visant à soutenir les entreprises. Il allait de soi pour la MRC d’Arthabaska d’appuyer l’équipe de la CDEVR dans cette situation sans précédent", a mentionné M. Alain St-Pierre, préfet de la MRC d’Arthabaska et maire de St-Albert. Au terme de l’année 2020, un peu plus de 2,3 millions $ en prêts ont ainsi été accordés aux entreprises.

Aide financière "régulière"

Outre les fonds d’urgence cités précédemment, la CDEVR gère chaque année des fonds destinés à différents types d’entreprises et d’entrepreneurs. En 2020, une aide de 573 000 $ a été accordée, générant des investissements de quelque 14,5 M$. Grâce à leur dynamisme, les entreprises accompagnées par la CDEVR ont créé 114 nouveaux emplois en 2020 et les montants investis ont également permis d’en maintenir 55.

La CDEVR agit aussi comme facilitatrice auprès des entrepreneurs en les orientant ou en les accompagnant vers d’autres programmes d’aide offerts par les gouvernements fédéral et provincial, ou encore, par des institutions financières offrant des services aux entreprises.

Secteur industriel

Contre toute attente, la pandémie n’a pas créé une disponibilité de main-d’oeuvre, mais plutôt l’inverse. Alors qu’il s’agissait déjà d’un enjeu majeur pour nombre d’entreprises, il est devenu prioritaire de s’y attarder. En raison de la fermeture des frontières, de nouvelles stratégies d’attraction ont dû être élaborées, en misant sur la régionalisation de l’immigration.  

Conséquemment, de plus en plus d’entreprises manufacturières cherchent à augmenter leur productivité par les technologies afin de faire plus avec le même capital humain. La CDEVR a été très impliquée dans le comité de pilotage de l’Escouade Performance Industrielle, qui offre gratuitement des services de diagnostic, aujourd’hui portée par l’Association régionale de développement économique du Centre-du-Québec (ARDECQ).

À la mi-avril 2021, la Ville de Victoriaville dévoilait ses intentions de se doter d’une Zone d’innovation en agriculture durable et circulaire, à la suite d’un appel de projets du gouvernement du Québec. En 2020, la CDEVR, mandatée pour coordonner ce projet, a : réalisé une étude de faisabilité, mis sur pied un comité de pilotage, élaboré et déposé le plan d’affaires et rassemblé plus de 70 partenaires de tous les secteurs autour de ce projet porteur pour Victoriaville et sa région. 

Secteur commercial et de services

L’année 2020 a marqué la fin du mandat de gestion de la Société de développement (SDC) du Centre-Ville de Victoriaville par la CDEVR. Dès janvier, Commerce Victo a accueilli et formé la nouvelle directrice générale de la SDC. En février, ce fut le dévoilement du projet retenu dans le cadre de l’appel de projets "Entreprendre Maintenant": la Distillerie Euclide.

Par la suite, le contexte pandémique a touché de façon très importante le secteur des services à la consommation. Commerce Victo a reçu un total de 102 demandes d’aide ou d’accompagnement et 81 % des prêts d’urgence octroyés étaient pour ce secteur. Soulignons à quel point les entrepreneurs se sont démarqués par leur résilience pour revoir leur modèle d’affaires (vente en ligne, livraison et cueillette, achat sur rendez-vous, etc.).  

Cette dernière année aura aussi amené des occasions de collaborations et de création de liens solides entre les différents acteurs du milieu tant au niveau local, régional que provincial, permettant de mieux saisir les différents mouvements des marchés et de voir naître des solutions porteuses, comme l’achat local et la mutualisation de services et de ressources.  

Secteur touristique

Le site de Tourisme Victoriaville et sa région a fait peau neuve cette année. Un gros chantier numérique qui a permis d’inclure le volet client (le fameux "B to C") à la base de données commune du site web régional qui inclut les sites de la Ville de Victoriaville, de la MRCA et de la CDEVR. Une situation assez unique au Québec. Également, une section transactionnelle pour promouvoir des microaventures est en élaboration.

Dans le contexte pandémique en constante évolution, plusieurs communications ont été envoyées aux entreprises touristiques pour les tenir informées à propos des protocoles sanitaires à adopter et des aides financières disponibles. La signature "tourisme sécuritaire", associée aux normes de la santé publique, a été créée et diffusée.

Alors que les campagnes de promotion de la région s’adressent habituellement à un public plus large, dont une partie à l’extérieur du Québec, les restrictions de déplacements ont amené l’équipe du tourisme à revoir leurs cibles pour des clientèles limitrophes. Au final, l’année 2020 aura été marquée par une fréquentation importante des entreprises agrotouristiques, de même qu’un taux d’occupation élevé chez les locateurs de chalets. La situation a été cependant beaucoup plus difficile pour les hôtels, frappés de plein fouet par la crise sanitaire. 

Secteur agricole

Bien que le secteur agricole ait été grandement touché par la pandémie, elle aura permis l’accélération de certains projets, entre autres en raison de l’engouement pour l’achat local. Notamment, la promotion de l’identifiant bioalimentaire "Notre Centre-du-Québec, goûtez-y!" et le projet Mangeons local Centre-du-Québec. La 3e édition du Rendez-vous gourmand – marché public saisonnier a pu avoir lieu, dans le respect des consignes sanitaires.

La première année d’Artha-Récolte fut un franc succès avec un peu plus de 13 tonnes de fruits et légumes sauvés dont la valeur est estimée à 80 000 $. Une douzaine de producteurs de la MRCA ont ouvert leurs champs à une centaine de bénévoles lors de quelque 50 cueillettes.

L’accès à la terre pour l’établissement de la relève en agriculture fait partie des priorités du Plan de développement de la zone agricole (PDZA) de la MRCA, qui en était à sa 3e année de réalisation. La poursuite du projet de l’ARTERRE Centre-du-Québec aura permis un jumelage non apparenté. Enfin, le démarrage du projet de caractérisation des friches à des fins de remise en culture permettra à la MRCA de redynamiser la zone agricole et d'offrir de multiples possibilités de développement, tant pour une relève éventuelle que pour les entreprises agricoles existantes.

Développement durable

Le développement durable n’a pas été mis de côté pendant la pandémie, loin de là! Sept nouvelles organisations ont adhéré à la Démarche d2 et huit ont renouvelé leur engagement. À la fin de 2020, 33 organisations faisaient partie du Club d2 et ont eu la chance de participer à trois activités organisées pour elles.

L’Écoparc industriel Daniel-Gaudreau a connu l’une de ses années les plus fastes alors que deux nouveaux occupants s’y sont installés. C’est également à l’été 2020 que la piste cyclable de l’Écoparc industriel a été connectée au réseau cyclable de la ville.

Entre 2016 et 2020, la CDEVR a eu le mandat de coordonner les activités administratives et les projets de la Corporation du développement durable (CDD). Entre autres, elle fait partie des 11 partenaires régionaux qui soutiennent le projet Économie circulaire Arthabaska-Érable mis en place par la CDD.

M. Guay a remercié toute l’équipe d’avoir relevé des défis sans précédent avec compétence et engagement au profit des entreprises. "Les femmes et les hommes qui œuvrent à la CDEVR ont adapté leurs modes de travail pour répondre à tous nos clients qui nous interpellaient. De plus, nous constatons que de nombreuses réalisations prévues au plan de travail ont été accomplies alors que la pandémie a mis au ralenti l’économie mondiale. C’est donc avec beaucoup d’espoir et de confiance que nous pouvons envisager l’avenir", a-t-il conclu.

Composition du CA

À la suite de sa rencontre du 7 avril dernier, le conseil des maires de la MRCA a accepté la recommandation du CA de la CDEVR et il a procédé à la nomination de Mme Fanny Carrière, copropriétaire et présidente du Campus Escalade à Victoriaville, à titre de déléguée touristique. Madame Carrière succède à Mme Geneviève Destroismaisons (parc Marie-Victorin) qui terminait un mandat de quatre ans. Le CA souhaite la plus cordiale des bienvenues à Mme Carrière et tient à remercier Mme Destroismaisons pour l’excellent travail accompli pendant son mandat. Aussi, le CA est très heureux de pouvoir maintenir la parité homme-femme pour une deuxième année consécutive. 

Consulter le Rapport annuel 2020

 


Consulter le communiqué original Thématiques associées
Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR)développement commercialdéveloppement économiqueindustrieécoparc industriel Daniel-GaudreauCommerce VictocommerceTourisme Victoriaville et sa régiontourismedéveloppement agricoledéveloppement durableDémarche d2économie

  Fil de nouvelles