Publiée le

La Table des MRC assurera le suivi des engagements des partis politiques

"Les candidats aux élections du 1er octobre prochain doivent s'engager à corriger l'iniquité envers le Centre-du-Québec dans le Programme québécois des infrastructures (PQI) du gouvernement du Québec" a déclaré Mme Geneviève Dubois, présidente de la Table des MRC à la suite d'une réunion de ses membres.
La président de la Table des MRC du Centre-du-Québec, préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska et mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois.

Cette question fut une des problématiques abordées lors de l'assemblée politique du 28 août dernier à Drummondville.

"Pour un niveau de population et un territoire habité comparables, la Mauricie recevra 2,364G$ durant les 10 prochaines années pour ses infrastructures alors que le Centre-du-Québec devra se contenter 1,431G$, une différence de 40% ou presque un milliard de dollars. Cela est inacceptable et les élus reviendront avec ce sujet auprès des députés élus pour obtenir un traitement équitable de la part du gouvernement" a ajouté Mme Dubois au nom de ses collègues des 5 MRC de la région.

Rappelons que les thèmes de la présence de l'État, de la santé, du soutien aux groupes communautaires, de l'Internet, du service de téléphonie cellulaire et des gaz de schiste ont été discutés par les candidats devant 300 leaders centricois.

"Des engagements ont été pris par les partis politiques, plusieurs demandent à être clarifiés et la Table des MRC du Centre-du-Québec assurera un suivi auprès de ceux qui seront élus le 1er octobre prochain. Particulièrement, Internet haute vitesse, le service cellulaire et le règlement des iniquités subies par la région dans certains secteurs figureront en tête de liste de nos priorités" a conclu Mme Dubois.

Thématiques associées
électionsMRC d'ArthabaskaTable des MRC du Centre-du-QuébecCentre-du-Québecdistricts électorauxpopulation

  Fil de nouvelles