Publiée le

La population centricoise toujours en croissance

Les dernières données sociodémographiques dévoilées par l’Institut de la statistique du Québec révèlent que le Centre-du-Québec a vu sa population croître de plus de 6000 personnes entre 2016 et 2019, le nombre de Centricois passant de 243,366 à 249,396 durant cette période.
La population centricoise toujours en croissance

La croissance s’est effectuée à un taux annuel moyen de 8,2 pour mille habitants, une augmentation supérieure à celle des régions limitrophes de la Mauricie (4,8) et de Chaudière-Appalaches (5,2), et similaire à celle de la région voisine de l’Estrie (8,8). Toujours pour cette même période, le Centre-du-Québec a enregistré un taux de variation plus élevé que pour 2011-2016, alors que la croissance s’était établie à 5,9 pour mille habitants.

Soulignons également qu’une augmentation de la population a été observée dans l’ensemble des MRC centricoises. Comme c’est le cas pour plusieurs des régions québécoises, c’est la MRC qui accueille le centre urbain le plus important qui a enregistré le taux d’accroissement le plus élevé de sa région.

  • La MRC de Drummond, avec sa ville-centre Drummondville, a connu un taux de variation annuel moyen de 10,1 pour mille habitants.
  • La MRC d’Arthabaska, dont le chef-lieu est Victoriaville, seconde ville de la région, suit avec un taux de 8,2 pour mille habitants.
  • Les MRC de Nicolet-Yamaska, de Bécancour et de L’Érable ont pour leur part enregistré des variations positives s’élevant respectivement à 6,5, 5,5 et 3,4 pour mille habitants.

 

À propos de la région du Centre-du-Québec

Centre-du-QuébecCréée en 1997, la région du Centre-du-Québec est formée des MRC d’Arthabaska, de Bécancour, de Drummond, de L’Érable et de Nicolet-Yamaska.

Avec une population de près de 250 000 personnes réparties dans 80 municipalités, elle est située au cœur de la portion densément peuplée du Québec, à mi-chemin entre Montréal et Québec, avec pour limites le fleuve Saint-Laurent au nord et les montagnes des Appalaches au sud.

Reconnue pour son fort esprit d’entrepreneuriat et un grand sens de l’innovation, la région centricoise présente une dimension urbaine invitante et à échelle humaine, entourée d’un cadre naturel diversifié à prédominance agricole.


Consulter le communiqué original Thématiques associées
populationstatistiquesInstitut de la statistique du QuébecCentre-du-QuébecMRC de DrummondDrummondvilleMRC d'ArthabaskavictoriavilleMRC de Nicolet-YamaskaMRC de BécancourMRC de l'Érabledémographiecitoyens

  Fil de nouvelles