Publiée le

Artha-Récolte: déjà une tonne de petits fruits sauvés!

Les citoyens-cueilleurs impliqués dans le projet de récupération alimentaire Artha-Récolte ont permis de sauver un peu plus d'une tonne de fraises qui auraient été perdues autrement. Cela représente environ 1 750 casseaux de 550 ml de fraises!
Artha-Récolte: déjà une tonne de petits fruits sauvés!

Depuis juin, l’initiative, inspirée de Maski-Récolte en Mauricie, contribue à réduire le gaspillage alimentaire en facilitant la cueillette et la transformation des surplus des maraîchers de la MRC d'Arthabaska.

Les maraîchers répondent bien à l’appel et le besoin était grand pour les fraisières. Onze activités de cueillette ont été réalisés dans quatre fraisières où plusieurs fonds de champ ont ainsi pu être vidés par une cinquantaine de citoyens-cueilleurs recrutés par Artha-Récolte.

"La population répond à l’appel. Je peux compter sur de nombreux citoyens qui viennent cueillir et qui sont heureux de contribuer à ce projet d’entraide. Les citoyens-cueilleurs sont de tout âge. Il y a entre autres des familles et plusieurs jeunes retraités.", indique Angèle Martin-Rivard, chargée de projet.

Une fois récoltés, les fruits ou légumes sont répartis sous la formule suivante: un tiers au cueilleur, un tiers au producteur et un tiers à des organismes d’aide alimentaire. Certains maraîchers choisissent de donner leur part aux organismes, enchantés de voir ces fruits ou légumes sauvés du champ et donnés aux gens dans le besoin.

Les organismes ont ainsi pu transformer et congeler une grande quantité de fraises locales en vue des distributions alimentaires qui ont lieu tout au long de l’année.

La saison de cueillette d’Artha-Récolte ne fait que débuter. Plusieurs maraîchers prévoient avoir des surplus au champ à partir du mois d’août, entre autres au niveau des bleuets et du maïs.

Il est toujours possible de s’inscrire comme cueilleur, producteur-donateur ou organisme en consultant le site Web, la page Facebook d’Artha-Récolte ou en communiquant directement par courriel.

 

La force du partenariat 

Ce projet, porté la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR), est rendu possible grâce à la collaboration de nombreux partenaires. Les partenaires financiers sont le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), la MRC d’Arthabaska, la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) Arthabaska-Érable et la Table intersectorielle régionale sur les saines habitudes de vie du Centre-du-Québec (TIR-SHV C-Q). Le milieu communautaire est également impliqué avec la Corporation de développement communautaire des Bois-Francs (CDCBF) et des intervenants de plusieurs organismes.


Consulter le communiqué original Thématiques associées
artha récoltefermefruitsartha-récolterécolteautocueillettealimentairealimentagricoleagricultureproducteurs agricolesproduits agricolesCorporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR)Centre intégré universitaire de santé et services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ)Société d’aide au développement des collectivités Arthabaska-Érable (SADC) Arthabaska-ÉrableTable intersectorielle régionale sur les saines habitudes de vie du Centre-du-Québec (TIR-SHV C-Q)Corporation de développement communautaire des Bois-Francs (CDCBF)

  Fil de nouvelles