Publiée le

La croissance se poursuit pour la MRC d’Arthabaska

La vitalité économique de la MRC d’Arthabaska et de ses municipalités est en croissance selon l’Indice de vitalité économique 2018 (IVE) rendu public le 4 mars 2021. À la demande du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a conçu cet indice qui constitue un outil de connaissance permettant de mesurer la vitalité des territoires.
La municipalité de Saint-Christophe-d’Arthabaska se hisse au 1er rang au Centre-du-Québec pour l’indice de vitalité économique 2018.

Réalisé tous les deux ans, cet indice tient compte de trois indicateurs : le taux de travailleurs chez les 25 à 64 ans, le niveau de vie établi par le revenu médian des 18 ans et plus ainsi que le taux d’accroissement annuel moyen de la population sur une période de 5 ans. Globalement, sur les 104 MRC et territoires municipaux québécois, la MRC d’Arthabaska se situe au 42e rang, une amélioration de trois positions sur les données portant sur l’année 2016.

Indice de vitalité économique

La municipalité de Saint-Christophe-d’Arthabaska détient l’indice le plus élevé sur le territoire de la MRC et pour l’ensemble des municipalités du Centre-du-Québec, soit 10,62, la classant 114e au Québec sur les 1162 municipalités répertoriées. Elle est suivie par la municipalité de Saint-Louis-de-Blandford (8,45) au 167e rang et de Saint-Albert (6,65) classée en 228e position.

Revenu médian

Les municipalités où le revenu médian chez les 18 ans et plus est le plus élevé sont dans l’ordre Kingsey Falls (45 833 $),  Saint-Christophe-d’Arthabaska (40 497 $), Warwick (35 168 $), Saint-Albert (34 957 $) et Tingwick (34 047 $). À Victoriaville, là où l’on retrouve les deux tiers de la population de la MRC, le salaire médian annuel s’élevait pour la même année à 33 106 $. Pour l’ensemble des municipalités de la MRC d’Arthabaska, le revenu médian en 2018 s’établissait à 33 379 $. Le revenu total médian identifie la valeur du revenu après impôt des citoyens de 18 ans et plus en dessous de laquelle se trouve la moitié des familles, et au-dessus de laquelle se trouve l’autre moitié.

Marché du travail

Les statistiques rendues publiques démontrent également que 77,8 % des citoyens de la MRC âgés entre 25 et 64 ans étaient actifs en 2018. C’est la municipalité de Sainte-Élizabeth-de-Warwick qui revendiquait le taux le plus élevé à 84,5 %, suivi par Kingsey Falls (84,2 %) et Saint-Albert (82 %). Fait à noter, au cours de la période 2014 à 2018, le taux de travailleurs de la MRC a augmenté de 2,5 %. Le taux de travailleurs d'un territoire donné est le rapport entre le nombre de travailleurs de 25 à 64 ans et le nombre de particuliers de 25 à 64 ans de ce territoire ayant produit une déclaration de revenus à Revenu Québec.

Variation démographique

La moitié des municipalités composant la MRC ont connu des augmentations de leur population pour la période 2014 à 2018. Saint-Louis-de-Blandford, Saints-Martyrs-Canadiens et Saint-Christophe-d’Arthabaska sont celles qui ont connu les hausses les plus importantes respectivement dans l’ordre de 2,7 %, 1,7 % et 1,1 %. Pour sa part, Victoriaville a enregistré une augmentation de près de 1 % tout comme Ham-Nord, Saint-Rosaire, Saint-Albert, Chesterville et Daveluyville. Enfin, l’ensemble de la MRC d’Arthabaska a connu une hausse de 0,7 %.

Pour plus de détails


Consulter le communiqué original Thématiques associées
croissanceMRC d'ArthabaskaSaint-Christophe-d'ArthabaskaIndice de vitalité économiqueministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH)Institut de la statistique du QuébecSaint-Louis-de-BlandfordSaints-Martyrs-CanadiensHam-NordSaint-RosaireSaint-AlbertChestervilleDaveluyvilleSainte-Élizabeth-de-WarwickKingsey Fallsmarché du travailrevenu médianWarwickTingwick

  Fil de nouvelles