Publiée le

COVID-19: Aide d'urgence de 1,375M$ aux petites et moyennes entreprises

Un fonds d'aide d’urgence, octroyé par le ministère de l'Économie et de l'Innovation (MEI) du Québec à la MRC d'Arthabaska (MRCA), s'élevant à 1,375 M$, sera accessible aux petites et moyennes entreprises (PME) des 22 municipalités de la MRC d'Arthabaska de tous les secteurs d’activités ainsi qu'aux entreprises d'économie sociale incluant les coopératives et les organismes sans but lucratif réalisant des activités commerciales.
COVID-19: Aide d'urgence de 1,375M$ aux petites et moyennes entreprises

La MRC d'Arthabaska et la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR) collaborent de près afin d’assurer le plein déploiement de cette mesure gouvernementale.

Ainsi, la MRC d'Arthabaska confie le mandat de gestion du programme d'Aide d’urgence aux PME à la CDEVR, qui a toute l'expertise pour réaliser ce mandat. De plus, afin de soutenir l'équipe de la CDEVR déjà fortement sollicitée par les demandes d'aide et d'information, la MRC d'Arthabaska rendra également disponible du personnel de son équipe de soutien administratif.

Alain St-Pierre, préfet de la MRC d'Arthabaska "Cette situation exceptionnelle demande une grande collaboration entre les acteurs du milieu. Il va de soi que la MRC d'Arthabaska doit appuyer l’organisme mandaté pour le développement économique dans la région afin de répondre efficacement aux besoins des entreprises", affirme M. Alain St-Pierre, préfet de la MRC d'Arthabaska. 

 

Demande d'aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises

Le programme d'Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises vise à soutenir, pour une période limitée, les entreprises admissibles qui éprouvent des difficultés financières en raison de la COVID-19 et qui ont besoin de liquidités. L’aide accordée prendra la forme d’un prêt ou d’une garantie de prêt pouvant atteindre 50,000$, avec un taux d’intérêt de 3% et un moratoire automatique de trois mois sur les remboursements en capital et intérêts. De plus, un moratoire additionnel sur le capital allant jusqu’à 12 mois pourrait être octroyé selon l’analyse des besoins.

Formulaire de demande

 

Les demandes entrent rapidement et en grand nombre. Les besoins des entreprises du territoire sont déjà en cours d’analyse et l’équipe de la CDEVR contacte les demandeurs dans les plus brefs délais possible. La convention de financement avec le MEI a été signée le 14 avril. Les dernières modalités du programme sont à venir et les premiers versements pourraient être effectués d’ici deux semaines.

 

La CDEVR: active sur tous les fronts

"Nos entreprises de tous les secteurs font face à d’énormes défis actuellement. La CDEVR a déjà annoncé, le 25 mars, un moratoire de trois mois aux entreprises détentrices d’un prêt actif du Fonds local d’investissement (FLI) et/ou du Fonds local de solidarité (FLS). L’équipe a d’ailleurs rapidement réorganisé son travail afin de répondre à la crise actuelle. Aujourd’hui, grâce à son mandat de gestion du programme d’Aide d’urgence aux PME, la CDEVR est encore plus en mesure d’apporter une aide essentielle à nos gens d’affaires", explique M. André Bellavance, président de la CDEVR et maire de Victoriaville.

Selon un sondage mené conjointement avec les quatre autres MRC du Centre-du-Québec, près de 92% des entreprises connaissent une diminution de leurs ventes, 86% font face à des enjeux de flux de trésorerie et 85% sont confrontées à des enjeux en matière de financement. Dans le but d’aider les entreprises à gérer les différents défis liés à la crise actuelle, le programme d’Aide d’urgence aux PME s’ajoute à d’autres mesures d’aide gouvernementale. L’équipe de la CDEVR peut donc aussi les orienter vers les options les plus adaptées à leurs besoins.

 

Des ressources additionnelles pour préparer la relance de l’industrie manufacturière

Avec les annonces récentes du gouvernement indiquant une reprise graduelle, les industries manufacturières doivent dès maintenant préparer la reprise de leurs activités. La CDEVR offre un soutien et de l’expertise à ces entreprises entre autres par le biais de l’Escouade performance industrielle, un projet porté en partenariat avec l’Association régionale de développement économique du Centre-du-Québec (ARDECQ). Il s’agit d’une équipe de professionnels composée d’ingénieurs et de gestionnaires d’expérience qui peuvent venir prêter main-forte aux dirigeants des entreprises manufacturières.

 

Les commerces: un secteur grandement touché

Les commerces sont gravement touchés par la situation actuelle. Une grande partie des demandes d’aide financière d’urgence déjà reçues provient de ce secteur. C’est pourquoi, en plus du programme d’Aide d’urgence aux PME, les intervenants économiques travaillent à identifier les solutions qui permettront aux commerces d’intégrer de nouvelles sources de commercialisation numérique et de nouvelles options de livraison des marchandises. Les commerçants sont également invités à s’intégrer aux diverses initiatives provinciales et locales pour dynamiser l’achat local et le commerce en ligne, telles que le Panier bleu et les initiatives issues de la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs/Érable.

 

Le secteur agricole: un service essentiel tout de même très affecté

Le secteur agricole est aussi grandement affecté par la crise actuelle. Encore une fois, outre le programme d’Aide d’urgence aux PME qui est aussi accessible aux PME agricoles, différentes actions locales et régionales sont présentement en cours concernant, entre autres, la promotion de l’achat local et l’identification des produits de la région. L’importance marquée de continuer à développer les circuits courts et les chaînes d’approvisionnement locales animent aussi fortement les réflexions des acteurs agroalimentaires de la région.

 

Une saison touristique qui pourrait être différente

L’aide spécifique apportée par le gouvernement du Québec à l’industrie touristique n’est toujours pas connue. Cette aide est toutefois attendue avec impatience, car les impacts de la crise actuelle sont majeurs notamment auprès des hébergements et des événements. D’ailleurs, l’annulation des événements publics culturels et sportifs vient fragiliser plusieurs organismes de la région. La reprise économique de la saison touristique 2020 devra donc passer par le tourisme individuel. Le mouvement "Achetez local" doit aussi s’étendre aux entreprises touristiques afin que les citoyens de la région découvrent ou redécouvrent les attraits et activités qui sont tout près de chez eux. Notre destination doit se positionner comme propice à de courts séjours ou à des excursions d’un jour. L’équipe du secteur touristique poursuit la préparation de la saison estivale dans ce nouveau contexte.

 

Pour plus d'information

Toutes les entreprises de la MRC d’Arthabaska peuvent contacter la CDEVR pour obtenir l’information et les services pouvant les aider dans le contexte actuel via ce formulaire:

M'inscrire


Consulter le communiqué original Thématiques associées
économieéconomie localeCorporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR)MRC d'ArthabaskaPMEservices d'urgencesituation d'urgenceurgencefinancementsubventionsprêtssoutienAlain St-PierreAndré BellavanceCOVID-19nCoVcoronavirusmesures d'urgencemesuredéveloppement économiquedéveloppementFonds local d'investissementFonds local de solidaritéfondsentrepriseentreprises

  Fil de nouvelles