Publiée le

Artha-Récolte: Un projet novateur pour la récupération alimentaire dans la MRC d'Arthabaska

Né d'un besoin de nos organismes en aide alimentaire dans la MRC d'Arthabaska de s'approvisionner en fruits et légumes locaux, le projet Artha-Récolte met en place un système structuré pour la récupération et la revalorisation des surplus de nos maraîchers.
Artha-Récolte: Un projet novateur pour la récupération alimentaire dans la MRC d'Arthabaska

Un projet pour la sécurité alimentaire de notre population

"Nous sommes fiers de porter ce projet d’économie sociale qui permettra de réduire le gaspillage alimentaire et qui facilitera l’accès à des aliments sains pour nos familles. Je tiens à souligner la précieuse collaboration de tous les acteurs qui rendent possible ce projet porteur.", indique monsieur André Bellavance, président de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR).

Alain St-Pierre, préfet de la MRC d'Arthabaska "Le contexte actuel est favorable à la mise en place d’un tel projet, qui valorise la richesse de notre territoire agricole tout en favorisant l’entraide et la solidarité entre nos municipalités.", ajoute monsieur Alain St-Pierre, préfet de la MRC d’Arthabaska.

Une chargée de projet est en poste depuis le 1er juin au sein de la CDEVR pour orchestrer la mise en oeuvre d’Artha-Récolte. Les citoyens sont invités à s’inscrire comme cueilleur pour aller récolter les surplus dans les champs des maraîchers partenaires. Par la suite, les récoltes seront réparties selon une formule gagnante pour tous : un tiers au cueilleur, un tiers au producteur et un tiers à des organismes locaux. "Ensemble, nous allons sauver de précieux fruits et légumes locaux et favoriser notre autonomie alimentaire.", souligne Angèle Martin-Rivard, chargée de projet.

La réponse des producteurs est excellente. Il y a actuellement neuf maraîchers partenaires, dont l’entreprise Aux bleuets d’Arthabaska. "L’an passé, en fin de saison, beaucoup de bleuets sont restés au champ. C’est triste de voir d’aussi beaux bleuets qui se perdent. Avec le projet Artha-Récolte, ces bleuets pourront être cueillis rapidement et partagés entre les intervenants et les banques alimentaires. Une belle initiative où tout le monde est gagnant!", explique Michelle Auger-Bellemare, productrice.

 

La force du partenariat

Ce projet est rendu possible grâce à la collaboration de nombreux partenaires. Les partenaires financiers sont le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), la MRC d’Arthabaska, la CDEVR, la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) Arthabaska-Érable et la Table intersectorielle régionale sur les saines habitudes de vie du Centre-du-Québec (TIR-SHV C-Q). Le milieu communautaire est également impliqué avec la Corporation de développement communautaire des Bois-Francs (CDCBF) et des intervenants de plusieurs organismes.

 

Site Web à venir

Un site Web est actuellement en cours d’élaboration (www.artharecolte.com) et une page Facebook a été créée au nom d’Artha-Récolte.

 

Pour communiquer avec la chargée de projet Angèle Martin-Rivard:

courriel 819-352-5001


Consulter le communiqué original Thématiques associées
artha récolteartha-récolteprojetrécupérationalimentaireMRC d'Arthabaskafruitslégumesproduits locauxmaraîchersécurité alimentaireLa Sécurité alimentaireCorporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVR)Centre intégré universitaire de santé et services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ)Société d’aide au développement des collectivités Arthabaska-Érable (SADC) Arthabaska-ÉrableTable intersectorielle régionale sur les saines habitudes de vie du Centre-du-Québec (TIR-SHV C-Q)communautaireCorporation de développement communautaire des Bois-Francs (CDCBF)André BellavanceAlain St-PierreAngèle Martin-RivardMichelle Auger-Bellemare

  Fil de nouvelles